Renaud de Hurlevent

J’ai pas osé

5
(1)

J’ai pas osé dire à ma mère
Qu’elle s’échinait courbée
Sur la voie de misère
Des petites joies au rabais
Qu’elle mettait son doigt
Au fond de son œil
D’où sortait la croix
De son pauvre orgueil

J’ai pas osé dire à mon prof
Qui enseignait l’économie
J’ai pas risqué une apostrophe
J’avais la bouche pleine de vomi
Ce bon relayeur du système
Cet applicateur de programme
Ce tampon au sang des je t’aime
Cette digue aux flots de mon âme

J’ai pas osé dire à ma femme
A quel point j’étais loin
De ses visions de mélodrames
De ses angoisses et tout le foin
Ce besoin de se rassurer
En lénifiant dans les objets
On ne se faisait plus marrer
J’éjaculais mes petits jets

J’ai pas osé dire à la mort
Allez viens n’aies pas peur
Si le sort me dit sors
C’est qu’on m’attend ailleurs
J’ai compris bien trop tard
Le sale air de la peur
Et les joies du hasard.

Renaud de Hurlevent.

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 5 / 5. Votes : 1

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest