Renaud de Hurlevent

La nuit de notre enfant

0
(0)

Aux premières lueurs de l’aube crépitante
Lovée entre mes bras la nuit est déclinante
Tu dérives lentement entre rêves et bisous
Déposés tendrement à l’aine de ton cou

Guidé par tes frissons je cascade tes grains
Baguette de tambour sur le nid de tes reins
En écoutant ton cœur s’affoler dans tes seins
Le diapason s’enivre de ton dos à mes mains

Réaction de ton sexe s’étirant d’un sourire
Où le mien se prolonge guidé par le plaisir
Un fourreau de lumières m’invitant à venir
Déverser mon amour dans un autre avenir

Nos prunelles rivées dilatent le moment
Avec une conscience près du firmament
Et ma vie qui s’écoule en toi comme le vent
Se marie à la tienne pour voler un enfant…

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest