Renaud de Hurlevent

Ma pépite dort

0
(0)

Les petites feuilles de tes paupières
Tressautent au souffle de tes rêves
Tu as trois jours et des poussières
Il n’est point d’heure la nuit se lève

Ton nez qui compte les étoiles
En aura bien pour toute la vie
Dans les jolis bateaux à voile
De tes envies inassouvies

A ton oreille si émouvante
Je tente de chuchoter des mots
C’est étrange la chambre mouvante
Ou bien c’est moi qui suis ballot

Je ne sais que faire de mes mains
J’ose à peine frôler ta joue
Fragile pétale de jasmin
Sous les gros doigts de l’ours-loup

Parlons des tiens si tu veux bien
Il me faut chausser mes carreaux
Avec mes bottes de bohémien
Pour pleurer de les voir si beaux

Je m’éclipse et laisse la lune
Te baigner de lumière magique
Dans ses reflets sur la lagune
Ma pépite d’or c’est magnifique !

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *