Renaud de Hurlevent

Je n’avais pas bu

0
(0)

J’étais sur un manège
Dans une diligence
Les chevaux étaient grèges
Je fuyais mon enfance

Il y avait un chemin
Encombré de tempêtes
Qui menait vers demain
Sans tambour ni trompette

Dans la danse des ombres
Me suivaient des lutins
Lucioles de mon ciel sombre
Ils portaient mon butin

Alors que j’atteignais
Les rives de l’insouciance
Mon enfant s’éteignait
Dans un cri de silence

Et l’adulte naissait
Dans un monde effrayant
De jouets tout cassés
Par les grands grasseyants

J’étais dans un manège
Dans un carrosse fourbu
Il y avait de la neige
Et je n’avais pas bu.

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest