Renaud de Hurlevent

Bon Dieu !

0
(0)

Bon Dieu j’ai bu les côtes du Rhône 
Jusqu’aux vignes d’Aix en Provence 
Puis j’ai remonté la Garonne 
De Bordeaux à Gaillac, je pense 

En route j’ai dû me sustenter 
De quelques têtes d’herbes folles 
Et un genre de rosé des près 
Quand tu le manges tu rigoles 

J’ai posé ma soucoupe volante 
Devant notre Dame de Paris 
Tous les croyants et les croyantes 
Ont cru Jésus sur le parvis 

Je suis monté sur le balcon 
Mater les tronches ahuries 
Me repaître des blancs moutons 
Qui ont vu en moi le messie 

J’ai vu des bras tendus, des yeux 
Suppliant ma puissance obscure 
Et des bouts d’humain silencieux 
Qui n’avaient même plus un murmure 

Des puissants qui avaient des droits 
Et exigeaient un paradis 
Dans le cri muet des sans voix 
Qui veulent la mort comme un répit 

J’ai vu toutes mes légions dorées 
Bien s’occuper de mon histoire 
Se répandre dans le monde entier 
Au nom de moi faire leur pouvoir 

J’étais un riche propriétaire 
Peut-être le plus riche du monde 
Toutes mes valeurs immobilières 
Se multipliaient chaque seconde 

J’avais un champ de cathédrales 
Souvent au sommet des collines 
Des sanctuaires des abbatiales 
De l’Angleterre jusqu’à la Chine 

Je maîtrisais toute la planète 
Et les barbus poseurs de bombes 
Pauvres armées de marionnettes 
Qui se pleurnichent sur ma tombe 

Soudain une sirène stridule 
Bien au-delà de mes remparts 
Sur la table de nuit hulule 
Le réveil de six heures et quart 

Je descends version somnambule 
Dans la cuisine faire le café 
Mais il fait blême dans ma cellule 
Bon sang je n’ai fait que rêver ! 

Mais dans ce rêve j’étais Jésus 
J’étais pas Robert l’anonyme 
J’avais des pouvoirs des vertus 
J’étais un fantôme légitime

une envie de vaisseau spatial 
Vers la vallée du Beaujolais 
Un voyage intersidéral 
Fuir le néant, nier le laid

je suis monté dans ma voiture 
Le périph pour aller bosser 
C’est pas de la littérature 
Je suis Robert ça c’est concret !

Robert de Hurlevent.

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest