Renaud de Hurlevent

Festin d’instants

0
(0)

Hier est mort cramé

Envolé en fumée

Ailleurs il s’est enfuit

Et demain n’est pas né

Pas encore apparu

Incertain comme la pluie

Sur la ligne du temps

Où nous sommes fétus

Des bribes de néant

A part dans le présent

Au festin des instants

Je te veux, viendras-tu ?

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest