Renaud de Hurlevent

Fou

0
(0)

Mon amour je t’écris avec mes doigts en feu
Depuis cette île perdue au large de Plurien
Ma guitare est sauvage et m’a mordu un peu
De ses cordes vocales têtues comme des chiens

Mon amour je t’écris sur du papier de verre
Je mettrai mon message dans une bouteille de vain
Inutile que je songe à confier à l’amer
Les lambeaux de mon fiel tout de bleus et d’étains

Mon amour je t’écris d’une plume aérienne
Que je peine à tenir suspendue à l’étoile
Filante entre les mots telle une bohémienne
Dont la robe de vent claque comme une voile

Mon amour je m’écrie peut-être en pure perte
Ma raison est aphone depuis bien trop longtemps
Et si c’est la folie qui me maintient alerte
Alors que je sois fou définitivement !

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest