Renaud de Hurlevent

le jeune prof

0
(0)

Il sort de son école
Et sa tête étoilée
Fomente avec Éole
De délicieux projets

C’est sa première fois
Il en est tout ému
Enfin vivre sa foi
Enfin vivre sa mue

Les enfant caracolent
Vers leurs futurs demains
Ils se gavent et rigolent
Du savoir dans leurs mains

C’est grâce à toi le prof
Tous ces rires immortels
Les gamins philosophes
Se souviendront d’untel

Qui a nourri leurs faims
Pépite en leur mémoire
Coincée dans le lointain
Des méandres notoires

Aujourd’hui cependant
Tu dors dans ta voiture
Et tes émoluments 
Réduisent ta voilure

N’aies crainte mon ami
Car ton plan de carrière
Repose sur ton envie
D’avant tout être fier

Donner à tous les mômes
La joie d’être vivant
Se moquer des axiomes
Et leur parler du vent

N’attends pas de ton chef
Une main salutaire
Il protège son fief
Sa maison, ses barrières.

Renaud de Hurlevent,

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest