Renaud de Hurlevent

Les caresses du silence

0
(0)

La fenêtre entrouverte
Sur la douceur de l’air
Temps suspendu, inerte
Un ciel couleur de vair

Une chambre de bois
Mansardée sous la voûte
Au monde toi et moi
Seuls et nus on écoute

Les battements sereins
Des firmaments tranquilles
Tes seins contre mes mains
Qui se goûtent immobiles

Palpitements des pores
Évidentes évidences
Le murmure de nos corps
Caressés de silence…

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest