Renaud de Hurlevent

Peau aime

4.3
(3)

Je vogue de pores en pores
De ta peau à la mienne
Et j’accoste aux aurores
Aux cils de tes persiennes

Je goûte le silence
De nos conversations
L’osmose est une science
Qui s’exprime en frissons

Je déguste ton corps
Et j’enivre mes fibres
Suis navré pour les porcs
Qui attendaient le chibre

Notre amour qui palpite
Derrière nos filigranes
Non, pas de rime en bite
Désolé pour les ânes

Renaud de Hurlevent.
Simplement pour le plaisir de jouer avec les maux ! 

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 4.3 / 5. Votes : 3

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest