Renaud de Hurlevent

Trop tôt partie

5
(1)

Elle resplendissait de vie
Elle lui dardait ses sourires
L’énergie inassouvie
L’horizon en point de mire

Elle était jeune maman
Petit bambin de trois mois
Elle avait trente quatre ans
le cosmos n’a pas de lois

Elle était en plein essor
Elle était baignée d’amour
Il a fallu que le sort
La pointe de son doigt gourd

Cette salope à la faux
Est passée beaucoup trop tôt
Désolé je perds mes mots
La tête dans le caniveau

Mais dans mon cerveau noyé
Je l’entends rire et chanter
A ceux qui l’ont tant choyée
A la graine qu’elle a plantée

Renaud de Hurlevent.

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 5 / 5. Votes : 1

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest