Renaud de Hurlevent

Un carnet

0
(0)

Un carnet pour poser un intime secret
Balbutier tendrement une pensée confuse
Une plume d’amour sur le papier, couchée
Quelques mots alanguis à l’ombre de ta muse

Un carnet de voyage et son blouson de cuir
Prêt à croquer des notes, paré pour l’aventure
Une esquisse un croquis cela ne peut lui nuire
Des petits cailloux blancs semés pour le futur

Un carnet pour verser les larmes de tes rires
Même si leur amer te déborde de sel
Les petites rigoles du venin de tes ires
Et puis te libérer de tes cris de rebelle

Un carnet, un Ami, adossé à tes fesses
Qui sans les admirer en perçoit la caresse
Au travers le tissu de ta poche traitresse
Un amant de vélin soumis à tes promesses

Ses pages dénudées qui te tendent les bras
Et quoi que tu écrives il te pardonne tout
Une liste de courses, un rendez-vous ingrat
Envies de pleine lune nimbée de peur des loups

Un parchemin vital à l’encre sympathique
Confident inlassable des états de ton âme
Un buvard à humeurs légères ou frénétiques
Un si petit carnet pour une si grande dame…

Renaud de Hurlevent.

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest