Renaud de Hurlevent

Un feutre sur sa peau

0
(0)

Il n’a même pas peur
Il rit aux champs d’iris
Son défi aux malheurs
Qu’il rigole de pisse

Mais pour ne pas vexer
Le singe photographe
Il se borne à fixer
L’invisible épitaphe

D’une enfance gâchée
Par trop de vigilances
Ombres si rapprochées
A noircir le silence

Sur sa tête un doudou
En forme de chapeau
Sur son crâne trop mou
Un feutre sur sa peau

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest