Renaud de Hurlevent

Bohémiens

0
(0)

Et enlacer nos âmes
Juste à côté des cieux
Barbouillés de sésames
Que nous pouvons brandir
Statuts des libertés
Aux clefs des chants du rire
Pour défoncer les portes
Des autres horizons
Disons oui si l’escorte
Ignore toutes les prisons
Donne-moi ton inconnu
En échange du mien
Emmêlons nos peaux nues
Comme des bohémiens
Levons l’ancre au matin.

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest