Renaud de Hurlevent

Fin de route

0
(0)

Des larmes ont ruisselé sur la page qui se tourne
Brouillant notre vision la rendant un peu floue
Et si les yeux se croisent les regards se détournent
Vers un autre avenir qui se fera sans nous

Les mots sont étranglés dans les gorges serrées
Demain ne sera plus mais il y a le passé
Comme un livre précieux pour nous accompagner
Compagnon de parcours dénué de regrets

Nos routes se séparent, directions opposées
Le tour de nous est fait, les valises bouclées
Ne pas savoir partir ne ferait que risquer
De salir les images que nous voulons garder

Sept années sont passées aussi vite que le vent
Qui a cinglé nos vies sur un même bateau
Que nous avons mené tous les deux fièrement
A travers les voyages, les rencontres et les mots

Je n’ai jamais caché que j’étais de passage
Et que partir ailleurs fait partie de ma vie
Je n’ai pas tout fini il me reste des pages
C’est de ne pas les vivre qui serait pure folie

S’il reste un peu de temps j’en nourris mon stylo
Pour écrire mon chemin en écoutant mes fibres
Ma raison se taira, elle est comme un manteau
Qu’on m’a posé dessus et dont je me délivre

Je voudrais pour chacun une belle aventure
Qui volerait plus haut que nous deux réunis
Alors on pensera que nos jolis futurs
Ne sont pas le hasard mais ce qu’on avait dit

Renaud de Hurlevent.

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest