Renaud de Hurlevent

Humain à l’abordage

0
(0)

Je veux t’aimer de ouf
Faire des tours de magie
Chinoiser dans tes touffes
Et nous deux on rugit

Je veux lécher tes fesses
Et mordre dans ta joie
Armé d’une caresse
Et de l’envie de toi

Je veux t’aimer à donf
Mort aux économies
Fêtons notre triomphe
En solstice chaque nuit

Et si on brûle tout
Sans approvisionner
On se rompra le cou
Sur le fil des années

Nous on le sait très bien
Il reste toi et moi
Tu es tienne moi mien
Et nous n’a jamais froid

Je veux qu’après les feux
Nous ayons tant de braise
Que partager un peu
Mettra nos âmes à l’aise

Voudrais-tu que l’on s’épouse
A l’état si vil des fous
Tu me passerais la bagouze
Je serais au garde-à-vous

Il faudrait que tu t’appliques
A lubrifier le méat
C’est un mariage lubrique
Les témoins seront béats

Je veux t’aimer sans façon
Une brute de décoffrage
Sous mon masque de garçon
Un humain à l’abordage !

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *