Renaud de Hurlevent

Obsédé textuel

0
(0)

Je voudrais dire que mon gland
Ne dépend pas d’une chaîne
Qui me mènerait, beuglant
A me vautrer dans la reine

Lorsque je ronge mon frein
Ce n’est pas avec les dents
J’aimerais être utérin
C’était dans ma vie d’avant

Je voudrais dire que mes bourses
Ne sont pas sur mon estrade
Si ma queue aime la Grande Ourse
C’est que je suis plantigrade

Préciser que mes baloches
Sont de bien piètres valseuses
Vieilles dames ridées et moches
Dérisoires allumeuses

Je voudrais dire c’est banal
Que je suis indépendant
De mon système génital
Mon cerveau n’est pas dedans.

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest