Renaud de Hurlevent

Mère Nature

0
(0)

(nique ta mère)

Vas-y nique ta mère
Crame lui les tétons
Creuse dans son derrière
Comme un petit raton

Vas-y nique ta mère
Allez, fais lui la peau
Le sable de ses mers
Aux vendeurs d’oripeaux

Vas-y nique ta mère
Éjacule dans ses larmes
Jette sous ses paupières
Tes missiles et tes armes

Vas-y nique ta mère
Baise la par le ciel
Enfume son atmosphère
Coupe son flux artériel

Vas-y nique ta mère
Tu pourrais l’assoiffer
Tuer toutes ses rivières
Tu es un empaffé

Qui fait marrer sa mère
De son outrecuidance
Qui n’est qu’une poussière
Sur l’échelle du silence.

Renaud de Hurlevent,

Aimez-vous ce poème ?

Cliquez sur les étoiles pour noter ce poème

Moyenne des votes 0 / 5. Votes : 0

Ce poème n'a pas encore été noté. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest